MY DARLING

ze

04 mai 2006

296741442

Quand faut-il s'inquiéter et consulter ?

D'abord, on pourrait dire que tout rapport non protégé avec une personne ayant des facteurs de risque connus de MST (toxicomanie par voie veineuse, partenaires sexuels multiples, par exemple) ou, a fortiori, avec une personne que l'on sait atteinte de l'une de ces maladies implique un risque de contamination. Au moindre doute, mieux vaut demander l'avis de son médecin ou aller dans un centre de dépistage, où un examen et des tests pourront être réalisés pour rechercher une infection génitale, mais aussi une contamination par le virus de l'hépatite B ou le VIH. En cas de rapport non protégé ou de rupture de préservatif lors d'un rapport avec un partenaire séropositif, un traitement préventif peut éventuellement être instauré, à condition d'être entrepris très rapidement après le rapport.


Des symptômes à ne pas négliger

La syphilis se manifeste, dans les cas les plus caractéristiques, par une ulcération (chancre), trois semaines après le contact infectieux, la gonococcie et les infections à chlamydiae par des écoulements à l'extrémité du gland (écoulement urétral), chez l'homme. Mais toutes ces infections peuvent passer totalement inaperçues ou donner des signes peu évocateurs.

En fait, tout symptôme génital doit être pris au sérieux. Il peut s'agir de douleurs lors des rapports, de pertes vaginales ou de saignements en dehors des règles, de douleurs pelviennes chez la femme, d'écoulement urétral chez l'homme, de brûlures urinaires, de lésions diverses, génitales ou anales.

Toute anomalie visible, ulcération, érosion, bouton ou végétation doit être considérée, a priori comme un signe de maladie sexuellement transmissible et conduire à consulter.


Attention aux partenaires

Mais il est tout aussi important que les partenaires des patients infectés aient un dépistage et, le cas échéant, un traitement, pour éviter que d'autres personnes ne soient contaminées, bien sûr, mais aussi pour empêcher que l'infection ne devienne chronique. En effet, le danger est de voir se développer des complications à bas bruits, et notamment une stérilité chez les femmes infectées. Le risque est d'autant plus grand que, souvent, seul un examen gynécologique permet de repérer des lésions.



Les démarches de dépistage du sida et de MST.

Une demande de dépistage est une démarche personnelle et volontaire auprès de son médecin ou d'un médecin exerçant dans un centre de dépistage.

Le dépistage ne peut être fait qu'à la demande de la personne ou avec son accord, s'il lui est proposé. Il s'agit d'un acte de biologie médicale confidentiel, protégé par le secret médical et qui doit s'accompagner de conseils, de possibilités de dialogue.

Lors de la consultation, le rôle du médecin est de procéder avec la personne à un examen de la situation puis, si nécessaire, de prescrire des tests diagnostiques adaptés. En effet, une consultation de dépistage n'aboutit pas automatiquement à la réalisation d'un test. C'est le dialogue avec le médecin qui conduira à la décision de prescrire ou non un test.

Si on désire garder l'anonymat, on peut se rendre dans un centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG). Les adresses de ces centres peuvent être obtenues par minitel (36-11, code SIDA puis le numéro du département), par Sida Info Service (0 800 840 800), ou encore auprès de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS).

Dans d'autres centres, le dépistage n'est pas anonyme, mais il est également gratuit et, bien sûr, protégé par le secret médical (centre de dépistage gratuit - CDG).

Toute personne peut se rendre dans un centre simplement pour obtenir des informations ou des conseils. Il n'y a pas besoin d'ordonnance médicale. Un personnel formé accueille et explique la démarche de dépistage.

Si la personne souhaite effectuer un dépistage, elle rencontre un médecin pour un entretien individuel. Si le test est proposé, la prise de sang est réalisée sur place par un(e) infirmièr(e). Les résultats sont remis quelques jours après par un médecin du centre, qui explique leur signification.

La demande de dépistage peut se faire chez un médecin en cabinet : celui-ci établit une ordonnance qui permet de se rendre dans un laboratoire d'analyses médicales. Une fois les résultats connus, la personne peut s'entretenir avec son médecin de leur signification et bénéficier de conseils adaptés à la situation. Dans ce cas, le dépistage est remboursé à
100 % aux assurés sociaux.


Voila je vouler vous parler de sa car dans un couple il est conseiller de faire un test afin de mener une relation sécurisant et sans preservatif, c'est pour cela qu'il faut faire se test. Moi je vous parle de ceci car je vais bietot passer se test (prise de sang pr analyse mst, sida).

Dite moi se que vous en pensez c'est important se test?

Posté par mydarling à 20:44 - moment dificile - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire